Contexte du projet

Le contexte général du projet est lié au développement de l’évaluation de la recherche sur le plan international. Cette évaluation est préconisée à des fins de comparaison et de classement des universités, d’appréciation de l’activité des unités de recherche, ou encore d’évaluation de la productivité individuelle des chercheurs. Dans la plupart des cas, les démarches prennent appui sur les indicateurs d’impact de type bibliométrique, dont l’utilisation s’est généralisée. Comme plusieurs auteurs le soulignent, ces méthodes sont inappropriées pour apprécier les multiples dimensions de l’activité de recherche, en particulier dans le domaine des sciences humaines et sociales (SHS).

En 2008, la Conférence universitaire suisse a lancé un programme de coopération et d’innovation en vue d’explorer des alternatives possibles à l’approche bibliométrique classique. L’objectif prioritaire a été le développement d’instruments pour mettre en évidence, dans leur diversité, les contributions scientifiques en SHS que la bibliométrie conventionnelle ne parvient pas à saisir. Une étude préliminaire confiée au Center for Science and Technology Studies (CWTS) confirmait que la bibliométrie classique ne traite, en effet, qu’une petite fraction des publications en SHS. Concernant l’UniNE, les résultats de l’étude ont notamment montré que les publications de la Faculté des lettres et sciences humaines étaient tenues pour quasiment inexistantes. Ce constat a mis en évidence la nécessité d’initier une recherche d’alternatives.

Le projet présenté sur ce site a bénéficié de l’esprit d’ouverture du programme « Performances de la recherche en SHS », qui invitait les université à développer une approche des questions de qualité adossée aux missions et stratégies propres de chaque institution. Dans ce sens, le programme ne visait pas à développer une méthode unique qui serait applicable à toute situation de recherche. Au contraire, le programme cherchait à doter les universités d’instruments adéquats pour leurs situations particulières et tenant compte de leurs propres stratégies.  C’est dans cet esprit qu’ont été conduits les travaux du Secteur Qualité de l’UniNE dans le cadre du programme CUS-universities

→ Buts et enjeux