A l’écoute de chercheurs

En raison même des objectifs de notre projet, il  était important d’entendre en quels termes des chercheurs expérimentés parlent de leurs propres activités de recherche, de leurs projets et de leurs réalisations.

Une série d’entretiens

Nos travaux ont ainsi débuté par des entretiens approfondis avec 25 professeurs engagés dans les domaines suivants : anthropologie; études des migrations;  géographie; histoire; histoire et esthétique du cinéma; langues et littératures; linguistique; psychologie; sciences de l’éducation; sciences de la communication et encore sociologie.

Le canevas d’entretien comprenait trois parties:

  1. Les chercheurs étaient tout d’abord invités à situer leurs domaines et axes de recherche, ainsi que leur parcours académique et leur insertion institutionnelle actuelle.
  2. Dans un deuxième temps, avec leur liste de publications sous les yeux, l’entretien se poursuivait au sujet de leur bibliographie, avec les commentaires généraux que cette bibliographie leur inspire, en abordant aussi le lien entre les publications et les projets de recherche réalisé ou en cours, l’identification des publications jugées clés, etc.
  3. L’entretien abordait finalement la question des publics visés, de l’impact recherché, ou des effets ou retombées attendues, ainsi que l’importance accordée ou non à l’impact de leur publications calculé en nombre de citations.

L’analyse des entretiens

Nous avons procédé à une analyse de contenu systématique des entretiens effectués, afin d’identifier les principaux thèmes abordés par les chercheurs, ainsi que les questions majeures qui les préoccupent dans l’exercice de leurs activités de recherche.

Les entretiens se sont révélés d’une grande richesse , ils nous montrent une diversité de parcours, de statuts, de conditions de pratique de la recherche. La grande diversité des visées scientifiques et des rôles accordées à la recherche est le premier constat qui retient l’attention. L’accent est mis tantôt sur le projet d’une contribution théorique; l’étude d’une réalité sociale ou d’une œuvre; l’élaboration de propositions (expertise ou mandat); une contribution critique; ou encore sur le développement d’une approche interdisciplinaire.

Une pluralité de projets scientifiques

Les intentions des chercheurs sont multiples, et sont désignées dans les termes suivants:

  • Contribuer au développement de sa discipline
  • Créer un pôle de compétence
  • Développer une ligne de recherche fondamentale
  • Contribuer à la redéfinition de problème centraux
  • Contribuer à la critique littéraire
  • Susciter un débat public
  • Développer une approche interdisciplinaire
  • Elaborer des solutions à l’intention de décideurs
  • Etudier des terrains
  • Analyser des réalités et des problèmes sociaux
  • Contribuer à l’innovation sociale

Ces orientations ou visées scientifiques ne sont pas exclusives, elles peuvent cohabiter au sein d’une unité de recherche, voir chez un chercheur. Elles ne se prêtent pas à établir des typologies, voire des profils  susceptibles de caractériser une unité de recherche ou une discipline.

Des préoccupations partagées

Au-delà de cette pluralité d’orientation et de postures, ces entretiens nous ont permis d’entendre un ensemble de préoccupations dont le caractère récurrent nous a frappé. Ces professeurs-chercheurs, souvent fort d’une longue expérience de recherche et de direction d’institut, nous ont parlé de leurs activités de recherche. Leurs propos se laissent regrouper en quatre grandes thématiques:

– Viser un projet durable
– Installer un lieu de recherche
– Etablir des collaborations
– Communiquer et publier

 

Evoquer le système d’activité, avec le schéma

Ces thématiques sont développées dans le document « L’activité de recherche en SHS »