Etapes de réalisation

Le projet a débuté par une série d’études de cas. L’objectif de cette étape a été de saisir les multiples facettes d’une recherche considérée comme féconde en SHS, sans adopter d’emblée un cadre d’analyse ou des indicateurs préétablis. Dans cette perspective exploratoire, nous avons mené une série d’entretiens avec des chercheurs et professeurs des Université de Neuchâtel, de Lausanne et de la Suisse italienne, la plupart responsables d’un groupe de recherche ou directeur d’un institut, dans les domaines suivants : anthropologie; études des migrations; psychologie, géographie; histoire; histoire et esthétique du cinéma; langues et littératures; linguistique. Ces entretiens ont porté sur leurs parcours académiques, leurs activités de recherche et de publications. L’analyse de ces entretiens nous a conduit à identifier les principales dimensions de déploiement des travaux de recherche qui en font une activité multifacette.

Parallèlement aux entretiens, une description détaillée des publications de ces chercheurs a été effectuée pour en saisir la diversité. L’analyse des citations de ces publications nous a conduit à interroger aussi le sens que la bibliométrie accorde aux citations. Cette question a fait l’objet d’un colloque scientifique et de plusieurs documents de recherche.

Pour la poursuite de nos travaux, une observation issue des entretiens a joué un rôle déterminant. Invités à parler de leurs propres publications, les chercheurs les évoquent comme autant de jalons qui marquent leur parcours de recherche. Ces contributions se révèlent inséparables des histoires individuelle et collective de recherche dont elles témoignent; elles ne sont pas des produits isolés à dénombrer.

Ce constat nous a alors amené à nous pencher sur les publications et communications d’un institut comme pourvoyeuses d’indices reflétant différents aspects des activités de recherche menées au fil des ans. Les indices repérés ont permis de mettre au point un système de descripteurs et d’indexation multidimensionnelle de toutes les publications et communications d’un institut.

Pour interroger les bases de donnés ainsi constituées, nous nous sommes attaché à développer un instrument pour visualiser le déploiement des travaux d’une unité de recherche sous différents angles.

Selon les mêmes principes méthodologiques, une approche complémentaire a encore été développée afin d’approfondir la description des collaborations et partenariats qui prennent forme autour des projets de recherche. Pour ce faire, il importait d’aller au-delà  des indices fournis par les publications pour examiner les divers textes de présentation des projets de recherche, tels les requêtes rédigées pour une demande de subside ou la présentation des projets sur les sites web des instituts. Une méthode d’indexation et de visualisation des projets scientifiques au regard des pratiques collaboratives a ainsi été développée.