Réseaux de co-auteurs

Plusieurs regards peuvent être portés sur les réseaux de collaborations scientifiques dont témoignent les travaux cosignés. Alors que la bibliométrie conventionnelle se focalise exclusivement sur les collaborations internationales, nous nous attachons ici à mettre en évidence les collaborations qui se déploient localement au sein des instituts, des facultés, de l’Unine et avec des institutions partenaires.

Co-auteurs Sciences du langage

Les membres de l’Institut des sciences du langage sont ici identifiés par leur statut. Leurs publications (en vert) sont tantôt des publications individuelles ou collectives. Le graphe met ainsi en évidence la part des écrits fruits d’une collaboration. (Publications et recherches 2010-2016)

coll-ILF

La même analyse montre une pratique d’écriture plus individuelle au sein de l’Institut de littérature française. (Publications et recherches 2010-2016)

Diapositive8

Les statuts des auteurs et co-auteurs met en évidence le nombre d’étudiants et doctorants associés aux publications de l’institut d’ethnologie. Cette participation à l’activité d’écriture témoigne de son rôle important dans la formation des étudiants au sein de cet institut. (Publications et recherches 2010-2016)

res-psycho

La part de publications individuelles (vert clair) et collectives (vert fonçé) à l’institut de Psychologie et éducation. (Publications et recherches 2010-2016)

psycho-reseau

Au réseau interne des membres de l’Institut de psychologie et éducation, sont ajoutés ici (en brun fonçé) les coauteurs externes (Publications et recherches 2010-2016)

psy-reseau-inst

Toujours pour le même institut, la carte ci-dessus élargit encore le regard pour prendre en considération les instituts de la FLSH concernés par des coécritures avec des membres de l’institut de psychologie et éducation. (Publications et recherches 2010-2016)

2-160614_pu_rc%cc%a7seauinterne-thc%cc%a7matique-titre

A l’Institut de géographie, une part importantes des publications ont associé plusieurs membres de l’Institut. La visualisation révèle notamment l’importance de cette collaboration selon les trois axes de recherche en géographie humaine

6-160809_pu_rc%cc%a7seaucoauteursinternesexternes

Les pratiques de co-écriture internes à l’Institut et à l’UniNE coexistent avec un important réseau de coauteurs externes. Comme le révèle la visualisation ci-dessus, les co-écritures externes (en bleu) sont plus fréquentes que les co-écritures internes à l’Institut (en jaune) et internes à l’UniNE (en vert). La proportion élevée de co-écritures externes témoigne d’un large réseau de collaborations de l’Institut au-delà de l’UniNE.

5-160809_pu_rc%cc%a7seaucoauteurs_unine

Pour saisir l’inscription de l’activité de recherche dans le contexte de l’UniNe, les pratiques de co-écriture des membres de l’Institut de géographie avec d’autres chercheurs de l’UniNE ont été observées. La visualisation ci-dessus reflète la configuration du réseau, avec, en jaune, les membres de l’Institut de géographie et, en vert, les autres chercheurs de l’UniNE, et leur appartenance institutionnelle.

réseau Ethno

Les chercheurs de l’institut d’ethnologie entretiennent de nombreuses collaborations dont témoignent les co-écritures des publications (2005-2010)

réseau ILF

Les co-écritures de l’Institut de littérature française mettent en évidence les différentes institutions concernées par ces collaborations suisses et internationales (données 2005-2010)

fac

Le réseau des co-auteurs au sein de la Faculté des lettres et sciences humaines met en évidence des proximités entre instituts de la Faculté (en vert) et de l’Université (en brun). (Publications & Recherches 2010-2016)